Parution Diaule des amants musiciens

Enregistrer l'image de Diaule

Si tu ne m’as pas oublié tout au long de mes années d’exil, est-ce dire que toujours, tu as regretté mon départ et que tu as espéré mon retour? Si tu as consenti à me revoir après un tel éloignement l’un de l’autre, est-ce dire que tu estimes comme Didon, que jadis je t’ai abandonné? Si tu t’es considérée alors trahie par moi, est-ce dire que tu m’aimes?
Faire âme d’une telle rêverie et d’ivresses si cajoleuses entre nous-deux, c’est la racine nourricière de tout un système instinctuel, un archégone pour faire se régénérer la loba, cet archétype de la Femme Primitive en chacun de nous, ce monde entre les mondes, recomposant des fonctions psychiques perdues. Ces émotions même désordonnées, même brutes, forme démultipliée de lumière, bourrée d’énergie, des anlagen comme le potentiel au coeur de la cellule, c’est la trace retrouvée de gestes fondateurs.
À l’heure où toutes les sociétés brouillent empreintes et repères de l’attachement et du coeur, il est impérieux de préserver ce corpus culturel que nous avons constitué, qui est la trame secrète de nos dires, gestes, états, et qui ne regardent que la fécondité des amants.

http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782924312438

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *