Les Montréales de ma psyché

Couverture de Les Montréales de ma psyché

LES MONTRÉALES DE MA PSYCHÉ

 

Un roman de Philippe Jaroussault

publié chez MON PETIT ÉDITEUR, Paris et NÉOPOL, Montréal

et chez NÉOPOL, Montréal

 

http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782924312261

 

Le mythe est à la racine de la culture des peuples. Il fait se rejoindre l’Histoire, l’univers des symboles, et les préoccupations courantes de l’individu. Les déficiences cruelles de la réalité souvent, nous font la proie de sa propre iconographie, de ses rêves et fantasmes, débordant sur une mythologie tout à fait personnelle.

 

Marila accueille dans sa mythologie propre, sa fine recherche de repaisance, sa seule expérience véritable. Elle tend l’oreille au psaltérion dans l’antre de sa Psyché, parvenant à cette rencontre du réel et de l’imaginaire, vers ce lieu des villes habité par d’autres femmes, d’autres hommes, qui marchent en main constante, et qui jouent d’instinct au gré des origines.

 

Cette musique des dieux et déesses, la ville la déverse dans les consciences, telles les nostalgies fécondes, telles les lunaisons pourvoyeuses d’ivresses, comme le font ces montréales indivises, ces esprits des lieux, qui accompagnent Marila au plus rapproché, chacune de ses paroles, chacun de ses gestes.

 

Sans prise sur son destin, refusant la mutilation de son être profond, évoquant des ombres et son engagement à leur échapper, Marila a voulu conférer à sa vie une sorte de dimension qui prend ancrage au plus concertant de son être. C’est sous une pareille candeur et euphorie que s’est inscrite dans sa Psyché, le mythe des montréales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *